03 octobre 2015 ~ 21 Commentaires

Nos salaires : le jeu du poker menteur !

En 2013, alors que nos perspectives de PNB étaient annoncées en fort recul au moment de l’arrivée de notre Directeur Général (-25%), l’engagement et la compétence de l’ensemble des collaborateurs de la BRED Martinique-Guyane a contribué, au contraire, à renforcer régulièrement et chaque année depuis son PNB. Il devrait atteindre cette année un niveau record, à presque de 100 millions d’euros pour notre région !

Fort de cela, et pendant que certains s’affairent à des projets de carrière toutes plumes dehors, la CFTC BRED Martinique-Guyane rappelle à toutes fins utiles, que nous tous, les salariés de terrain, nous nous sommes investis en temps qu’entrepreneurs de nos portefeuilles clients. Selon le principe d’agilité du « travailler mieux pour gagner mieux », nous avons tous indéniablement fait preuve d’agilité.

Mais, qu’avons nous gagnés en contrepartie ?…

tableau

Alors que le PNB qui traduit notre implication bondit, le budget consacré aux augmentations de salaires baisse entre 2010 et 2013, avec une reprise en 2014. On nous a fait croire à la prise en compte de notre dynamique commerciale 2014 sur la région BRED Martinique-Guyane en cherchant à nous impressionner avec un +43% d’augmentations. Mais, il ne s’agit que de l’évolution du taux déterminant le budget consacré aux augmentations de salaire pour toute la BRED  au titre de l’année 2015 (aucune mesure spécifique pour notre région, pourtant première depuis 3 ans). Pire encore, on ignore aujourd’hui totalement l’utilisation qui est faite de cette enveloppe dédiée à la région Martinique-Guyane (109.096 €). Peut-on continuer plus longtemps à faire preuve d’agilité commerciale, alors que la Direction joue la carte de l’inertie absolue, pratiquant le saupoudrage sur nos rémunérations ? Pendant ce temps, le pouvoir d’achat de la BRED, de ses sociétaires et de ses dirigeants augmente alors que celui des collaborateurs diminue dans tous les cas de figures. Il enregistre pour la grande majorité entre nous, une baisse de 7,10% en Martinique et 5,30% en Guyane sur cinq ans.

La CFTC BRED Martinique-Guyane rappelle avoir appelé à la mobilisation à deux reprises au cours des 12 derniers mois. Elle s’associe aux interrogations de l’ensemble des collaborateurs à savoir, à qui profitera le fruit de notre travail au titre de l’année 2015 ?

Nous considérons que notre entreprise ne peut continuer à se développer sans permettre aux véritables acteurs de cette réussite d’évoluer dans leurs projets de vie.  La CFTC BRED Martinique-Guyane est particulièrement attachée au principe d’équité et sera à vos cotés pour faire évoluer significativement ce dossier brulant.

Marc RENGASSAMY DS CFTC Martinique – Guyane.

21 Réponses à “Nos salaires : le jeu du poker menteur !”

  1. le dernier article CFTC sur nos salaires, est a lui seul la réponse à la question. For all open your eyes !

  2. J’ai entendu plusieurs d’entre nous dire ne pas savoir se positionner,et finalement finir par choisir de s’abstenir ! Le vote c’est la liberté ! et nous ne pouvons juger ce choix. Mais, il faut comprendre les motivations derrières ce choix. Si comme je l’ai entendu on abstient parce que l’on ne cautionne pas les dérapages SMBEF mais que l’on ne se retrouve pas dans les candidats CFTC, je pense que l’on fait une petite erreur d’appréciation. La vraie question est quelle est la position qu’adopte chaque syndicat face à la Direction , sur les sujets qui nous touchent en tant que salariés. C’est là le cœur du sujet. Nous payons tous pour la prestation syndicale directement par les cotisations et indirectement de bien des manières. lequel d’après vous fait vraiment ce pourquoi il existe ? Et si vous n’obtenez toujours pas de réponse alors je comprendrai votre abstention. O.L

  3. Troisième jour de vote ! Allez-y soutenez le changement et pas la fumeuse continuité ! Envoyez ce message fort à notre direction qui s’en met plein les poches, qu’il va falloir à partir de maintenant partager ! Bonne journée !

  4. 50% de participation, les Martiniquais et Guyanais ont compris l’importance de cette élection. Votez et faites voter, pour que nous puissions avoir une mesure fidèle de l’audience syndicale. Cette participation confirme très clairement l’insatisfaction des collaborateurs par rapport à la politique de la Direction. Il faut qu’elle en prenne conscience. Cette participation traduit aussi la grande espérance des collaborateurs et elle doit rappeler ,à tout un chacun, la mission des futurs élus. Ne pas s’endormir encore moins avec la majorité en main ! J’ai fait le choix de la modernité et espère que nous soyons nombreux a l’avoir fait. Pas de réseau du futur possible en s’accrochant au passé !

    • Parfaitement d’accord ! faisons preuve d’audace et ne nous laissons pas atteindre par le discours de peur véhiculé par les nostalgiques. La BRED Martinique – Guyane est essentiellement constituée de jeunes collaborateurs. Nous avons l’occasion de prendre notre avenir en main. J’ai été très surprise et même choquée de voir certains Noms ,disparus des listes pendant plusieurs mandatures,resurgir comme pour nous rappeler une époque sombre de la BRED celles des tontons M… ! Quoi qu’on en dise des ombres planent sur l’équipe S. Elles empêcheront de toutes les marnières , que l’on ouvre certains dossiers et que l’on se penche sur les 240.000 € versés sans justification. Je ne vote pas pour l’omerta mais pour le respect de nos droits et la justice et surtout pour le respect des règles notamment dans l’utilisation de fonds qui sont sensés nous être destinés.

  5. RÉSEAU DU FUTUR AVEC DES INSTANCES ADAPTÉES A CE FUTUR. JE VOTE CFTC !

  6. LE CHANGEMENT de l’équipe DANS LA CONTINUITÉ de l’impunité ! Pour moi et bon nombre de collègues la réponse est basta !

  7. tchipp.. ! je vote pour Cindy et Karim et leur équipe !

  8. Un petit rappel important la CFTC a soutenu et contribué à la mise en place du CESU.

  9. J’apprécie beaucoup la position de la CFTC. Même en période d’élection leur cap reste le même et le bon : la défense, dans l’action, des intérêts des salariés face à la Direction . Alors que d’autres esquivent et cherchent la guerre syndicale. Il y en a qui on oublié que l’union ….. plis foss !

  10. Bon . Bon … Le SMBEF ne peux pas être accusé de tous les maux. Les fautes de quelques individus ne peut être mises sur le dos de tous les autres. Je suis d’accord , il aurait du partir, parce ce fameux renouveau dont-on nous a parlé, parait très honnêtement comme un vœu pieux.
    Pour ma part je trouve qu’il y a enfin, un vrai débat dans cette entreprise. L’aborder du point de vu de l’affrontement est une erreur. Je trouve les projets de la CFTC , très modernes et très concrets. En face , celui du SMBEF montre une volonté de transformation, même si nous sommes tous conscients qu’il est essentiellement lié à une nécessité de se réinventer, imposée par l’action de la CFTC depuis plusieurs années.
    Les deux projets sont complémentaires. Et je déplore l’absence d’une union locale CFTC-SMBEF. Et je sais aujourd’hui précisément qui sont les responsables de cette désunion, l’Orgueil et son propriétaire, qui aurait du savoir passer la main quand il le fallait au lieu de se maintenir sur les listes et d’écrire des lignes prônant de dégoût de l’autre .
    La mise au grand jour de dysfonctionnements majeurs doit nous alerter. Reconnaissons qu’il y a eu un vrai laisser-aller qui a conduit l’action syndicale dans un bourbier sans nom. Et comme pour le CCE il y a trois, on risque , si on gratte un peu ,de trouver de nombreuses situations anormales dans notre CE. Le grand gagnant de la loterie et comme au casino , toujours et encore la banque.
    Les camarades… je vous ai quasiment tous entendu et vous reprenez à votre actif, comme formatés, ce dégoût de la CFTC et c’est une ERREUR.
    L’amitié me pousse vers vous mais je suis conscient ,que insouciance de la jeunesse laisse rapidement la place aux réalités de la vie, en clair la fête c’est pour un temps ! La CFTC a lancé l’alerte pour les 7 collègues , pour les maisons du comités, pour l’association sportive, a assisté sans discrimination des collègues qui n’oseraient même pas le dire et démontre aujourd’hui qu’elle ne recule pas devant la Direction en mobilisant même la Justice – a même appelé à la grève pour nos intérêts directs alors vous avez préférez la faire pour les autres.
    J’ai finis par croire qu’il s’agit d’un sentiment d’impuissance qui anime votre maître à penser face à cette force qui surgit à l’endroit même ou il se croyait régner en chef incontesté. C’est clair , je ne voterai pas pour le dégoût de la CFTC. j’attendrai le dernier jour et je vous attends pour me convaincre du contraire. c’est l’heure je me casse !

  11. Eddy, je trouve que ta description de notre situation est très parlante. De plus, elle présente une réalité que peu de collaborateurs ont conscience de vivre. La Direction organise la division de manière subtile en donnant la faveur au SMBEF en fermant les yeux sur de nombreux dysfonctionnements qui sont dans certains cas très graves. A cause de cela, les doléances d’une majorité de collaborateurs ne sont pas entendues. Et seul un petit nombre en profitent. La GUADELOUPE ET LA MARTINIQUE MÊME COMBAT VOTEZ ET FAITES VOTER MASSIVEMENT CFTC !

  12. Un bonjour matinal de Guadeloupe. Je découvre ce site qui est très intéressant. Je découvre, aussi, la CFTC sur une autre angle que celui habituel des syndicats Guadeloupéens qui sont souvent dans une démarche de contestation avant de négocier. Comme en Martinique nous avons besoin de construire une autre défense des salariés. Les Directions de la plupart des Banques locales sont désormais fixées en France métropolitaine. De ce fait aucun DR ne prend de vraies décisions de progrès pour les salariés. Leur travail consiste plutôt à contenir les débordements des salariés. D’ici la situation Martiniquaise ressemble étrangement à un moment triste de l’histoire commune à nos deux îles. Celle de la colonisation, où pour contrôler les esclaves de l’habitation le BK nommait un géreur de couleur. Ce dernier avait champs libre pour maintenir d’ordre établi. Voila précisément à quoi me fait penser le SMBEF. A une Martinique qui dissimule ses traumatismes et produit un asservissement moderne qui sera de toutes les manières à la défaveur des salariés. Ce que vous prenez pour la paix sociale et en fait du silence social. En Guadeloupe l’USNA a passé un accord secret avec le SMBEF que peu de salariés connaissent . Le SMBEF veut par tous moyens garder sa place de géreur de l’habitation Martinique et sacrifie la voix des guadeloupéens au profit de calculs syndicaux. J’interpelle l’ensemble des collègues des deux îles. Vous avez une occasion en or aujourd’hui, pour nous dégager de cette emprise que le collègue à appelé le pacte SMBEF-DIRECTION. Il y a trois ans j’ai voter CGTG , surtout par affinité, mais cette année je voterai CFTC comme un acte de résistance pour que nous puissions nous débarrasser de ceux qui ne sont en réalité que des « chiens de bergers ». ARRÊTEZ DE VOUS INDIGNER – AGISSEZ ! Eddy X

  13. J’apprend que certain collaborateurs en tournée essayent de faire pression pour le vote du 6 octobre 2015. Que peut-on attendre de personnes qui dès le départ ne respectent la liberté des collaborateurs. VOTEZ ET FAITES VOTER CFTC c’est la garantie d’un changement et d’un vrai !

  14. Moins 7.5% de pouvoir d’achat c’est près de 10% – Et on se laisse embrouiller avec des petits fours et des réunions d’hypnose collective ! Réagissons !

  15. C’est un scandale de voir à quel point nous sommes manipulés. Que fait le SMBEF qui dispose de la majorité depuis plus de 5 ans ? Des régimes de faveurs …. et des filets de sécurité pour des bidouilleurs de comptes internes et qui veulent nous faire la leçon et qui prétendent défendre le personnel avec toutes ces casseroles dans le dos. Non, mensonges et arrangements de coulisses voila leurs activités. Pour une vraie défense il faut d’abord être irréprochable, Cher Monsieur le DP ! Chers collègues je vous invite à mettre fin à cette hypocrisie. Donnez-vous aujourd’hui une chance de sortir de l’immobilisme. Voter CFTC contre le pacte SMBEF-DIRECTION.

    • Sans ce changement, on nous prendra une fois de plus le fruit de notre investissement professionnel 2015 ! soyez-en tous conscients. Il nous faut une organisation qui ne craint pas la Direction. C’est à vous de jouer !


Laisser un commentaire

Ladelicieuse |
Créations Naissance |
Africanmaaz |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | I CAN'T WAIT
| Farfouiller
| Les contrats de partenariat...